Friday, 28 July 2017 10:37

Architecture et Expos Universelles

 Quel rôle pour nos architectures dans une exposition universelle ?

 L'exposition universelle est un événement qui a été créé au 19e siècle pour présenter les réalisations industrielles des différentes nations. La première exposition universelle s'est déroulée à Londres en 1851.

C’est en 1867 que les pays ont pour la première fois disposé de pavillons nationaux au sein des expositions. Depuis, les différents pays n'ont cessé de mettre en avant leur nation en présentant des architectures ou des œuvres typiques de l’esprit et de la culture de leur pays. Par exemple, la Tour Eiffel, qui a été construite pour l’exposition universelle de 1889 à Paris, est à un symbole architectural pour la France, qui est un des premiers pays à connaître la révolution industrielle. De cette manière, la France a montré son progrès technique et industriel en exposant un très grand monument entièrement conçu en fer. Ainsi le but est de léguer une expérience culturelle, sociale, scientifique et technologique.

L’architecture et l’exposition universelle

Lors d’une exposition, en laissant libre cours à une expression architecturale et artistique signifiante de la thématique abordée, l’architecture éphémère apporte une personnalisation et une adaptation de l’architecture pour refléter au mieux une culture, une manière de penser et de vivre. En créant un cadre original et inédit, l’architecture éphémère cherche également à partager une expérience unique et à faire passer un certain message. Par exemple, lors de la toute première exposition universelle de 1851 à Londres, le Royaume-Uni a accueilli les exposants dans le Crystal Palace, construit spécialement pour l’événement. Avec ce monument en fer témoignant de son avancée industrielle, le Royaume-Uni a montré sa vision du monde, centrée sur le développement de la production industrielle et des échanges commerciaux. Le message de cette architecture est alors clair : il s’agissait de promouvoir le libre-échange. Ainsi, dans un environnement nouveau et une atmosphère particulière, les utilisateurs, même de manière inconsciente, sont marqués par ce qui les a entourés et se souviendront longtemps du message qu’ils ont perçu lors de leur expérience. De plus, à long terme de nombreuses réalisations présentées à l’occasion des expositions universelles sont devenues par la suite des symboles pour les villes qui les ont accueillies : la Tour Eiffel à Paris, l'Atomium à Bruxelles, le Space Needle à Seattle ou encore la Biosphère à Montréal.

Quel rôle pour Ekilaya 

L’architecture d’Ekilaya prend alors le rôle du messager, qui transmet une histoire, une culture et une manière de penser à ses utilisateurs. En personnalisant l’architecture, il est possible de créer une atmosphère particulière pour transmettre une certaine expérience et de créer un lieu unique fidèle à la thématique de l’exposition. Et cette expérience inédite restera longtemps gravée dans les mémoires.

Ekilaya saura aussi représenter l’innovation, thème important des expositions universelles, puisqu’elle se situe entre la logique industrielle et la logique de personnalisation, logique qui revient au goût du jour avec l’entrée dans l’ère du numérique.

Last modified on Friday, 28 July 2017 10:46